secondary top left
secondary top
content header

Les problèmes auditifs chez les enfants

Environ un enfant sur mille souffre de surdité à la naissance. La rubéole, le manque d’oxygène ou une autre complication à l’accouchement, ainsi que certaines drogues données à la mère durant la grossesse peuvent en être la cause.Chez les enfants, les problèmes auditifs peuvent avoir des conséquences importantes sur le développement du langage, s’ils ne sont pas décelés en bas âge. Plus la perte auditive est grande, plus le problème peut être grave et plus l’enfant est vieux lorsque le trouble auditif est détecté, plus grandes sont les chances de retard du développement. C’est pourquoi le dépistage débute dès les premiers jours de la vie et se poursuit périodiquement jusqu’à l’entrée scolaire, selon les risques de problèmes auditifs (i.e. antécédents familiaux, exposition à une maladie contagieuse pendant la grossesse).

Les troubles de l’audition

Les problèmes auditifs les plus fréquents se situent au niveau de l’oreille moyenne de l’enfant. Les infections d’oreille (surtout entre 3 mois et 3 ans) ou l’accumulation de liquide en arrière du tympan causent un problème de conduction qui empêche l’envoi normal des sons au nerf auditif. Ce désordre amène une baisse temporaire de l’audition, accompagnée d’une sensation d’inconfort, de douleur, de pression ou de bourdonnement dans l’oreille, une décharge de liquide ou de pus. Dans les cas d’infection d’oreille, une fièvre et une faiblesse générale s’emparent de tout l’organisme. Dans la majorité des cas, l’audition revient à la normale une fois le liquide drainé derrière le tympan.
D’autre part, le nerf auditif peut être endommagé suite à la rubéole, les oreillons, la méningite ou des infections au niveau de l’oreille interne, ce qui cause une perte neurosensorielle. Bien que les symptômes soient souvent les mêmes que ceux d’une perte au niveau de l’oreille moyenne, une perte neurosensorielle est permanente et demande un suivi très serré comprenant des sessions de consultation et le port d’un appareil auditif pour permettre le développement du langage.

Traitement

Dans la majorité des cas de perte temporaire d’audition, il n’y a pas grand chose à faire sauf attendre. Pour soulager la douleur intense, on peut donner un médicament contre la douleur à l’enfant ou placer son oreille contre un coussin chauffant (heating pad) au réglage le plus bas. On peut également lui donner des antihistaminiques ou des médicaments décongestionnants, avec l’accord du médecin. Dans la mesure du possible, il est important d’éviter d’exposer l’enfant à un rhume ou une autre maladie virale (causée par un virus) et aux bruits forts. De plus, lavez les oreilles avec une débarbouillette plutôt qu’un coton-tige (Q-tips) pour éviter de faire pression sur le tympan.

Le dépistage avant tout

Au Nouveau-Brunswick, le service de Santé publique offre un programme d’initiative pour la petite enfance qui comprend un service de suivi pré et post-natal ainsi qu’une clinique de dépistage général pour les enfants de 3 ans et demi (évaluation du langage, de la vision et du développement de l’enfant) . Grâce à l’audiomètre, un appareil permettant de mesurer le niveau d’audition, les problèmes auditifs peuvent être identifiés et traités avant l’entrée à l’école dans la majorité des cas. Ce dépistage est très important puisqu’il permet d’éviter le développement de troubles du langage qui, avec le temps, peuvent se transformer en difficultés d’apprentissage scolaire. Les désordres au niveau du vocabulaire, de la grammaire et de la syntaxe peuvent tous entraîner de sérieux problèmes de lecture. Pour plus d’information sur le programme d’initiative pour la petite enfance, contactez le bureau de Santé publique le plus près de chez vous.


Nous joindre | Plan du site | Webmestre| Mentions légales| Crédits
Mise à jour:  7 avril 2014